Vedana
Vedana

Oasis Sonore

Item #: DEVICD24
UPC: 609722311328

CD: $18.00 CAD

MP3 Album: $9.99

  APPUYEZ ICI pour acheter les titres individuellement



Thérapie par le son, Vedana saura vous envelopper totalement pour créer autour de vous un havre de paix et de bien-être acoustique. De conception inspirée, invitante et enveloppante, Vedana vous donne accès aux bienfaits reconnus de plusieurs éléments thérapeutiques intégrés dans un seul et même album. Conçu par Patrick Bernard pour.

BainUltra (www.bainultra.com)

Sound Design musico-thérapeutique et approche psycho-acoustique.

1- Premier mouvement : Vide-Libération.

Cette première phase de 15 minutes est composée de deux parties distinctes. La première étant en harmonie avec un état de vide mental. L'idée est d'induire un lâcher-prise naturel en offrant à l'intellect la possibilité de ne plus être interpellé par une pensée tonale plus concrète.

Ce mode modal particulier libère l'auditeur en douceur du rationnel et l'invite à pénétrer une dimension subjective intérieure. Il s'ensuit que le mental se vide de toute inquiétude et préoccupation liée à la vie quotidienne. Des espaces durant lesquels la musique semble comme respirer produisent le relâchement des tensions. La sonorité particulière du « bâton de pluie chamanique » donne à l'auditeur l'occasion de laisser couler ses soucis. Les interventions de la flute de bambou (bansuri) intermittente rappellent le souffle d'une brise légère poussant lentement de grandes formations de nuages blancs. L'ambiance est délibérément Zen.

La seconde partie est jouée un demi ton plus haut. L'auditeur s'élève vers la tranquillité sacrée d'un jardin Zen; la musique tend encore à libérer les tensions, les irritations et les nervosités. Elle se compose d'une suite de « points d'acupuncture pentatonique » qui ont l'effet de gouttes de rosée tombant sur la surface d'un lac d'eau pure immensément calme. Tout se joue entre la dynamique et l'immobilité. Ici le vide est plein de liberté heureuse. Le mariage de la harpe celtique et du gong japonais crée un sentiment de stabilité et de soulagement qui confère au vide un caractère de spontanéité et de liberté.

2- Deuxième mouvement : Plénitude-Harmonie.

La progression harmonique est ici une descente d'accords relatifs qui permettent à l'auditeur de ramener tranquillement ses pensées dispersées vers la clarté du cœur, au centre de son être profond. Le but est de diriger doucement l'auditeur vers le centre de sa propre plénitude intérieure.

Il ne s'agit pas de se centrer sur la volonté mais sur l'imagination. Parce que la musique ne cherche pas à favoriser la concentration, elle libère l'auditeur de la tendance à faire un effort mental. Il n'ya donc ni tension harmonique, ni pression acoustique, ni dissonance ou résistance. L'ensemble est fluide et génère un sentiment d'accessibilité, de facilité et de possibilité. Les sonorités favorisent la vigilance claire plutôt que l'attention intellectuelle (qui est toujours le fruit d'un effort conscient.)

On notera un son spécifique qui évoque le chant des dauphins, symbole universel de plénitude et d'harmonie. De larges nappes sonores élargissent le panorama musical et décrispe l'espace mental en le dilatant à l'infini.

Vers la fin de ce mouvement, la musique redevient modale (sans modulation), afin de compléter l'équilibre énergétique entre le physique et le psychique. L'accord de Ré bémol mineur apporte une sensation d'intériorisation qui facilite l'alignement de l'esprit et du corps, créant ainsi un profond sentiment d'unité.

3- Troisième mouvement : Merveilleux-Émerveillement.

On se trouve ici en présence d'une source limpide, symbole de vie et de joie. Une impression de créativité nous envahit. Aucun obstacle n'existe plus entre l'auditeur et l'horizon sans limite de ses aspirations. Tout devient possible.

L'apparition du même thème et l'apparition régulière de la même note créée par un instrument originaire de Chine appelé « Dzeng » (l'ancêtre du koto japonais) facilite l'émergence de nouvelles idées et recentre l'énergie sur l'espace intérieur. Un autre instrument très ancien, l'Érhu, sorte de violon Chinois très versatile et à deux cordes, se glisse entre les accords pour évoquer la sérénité de notre essence spirituelle universelle.

Au bout de sept minutes, la musique se redéfinit en un large mouvement spatial reposant sur l'accord de Mi Majeur. Cet intermezzo aboutit à un lent et doux mouvement d'énergie qui donne l'opportunité aux cellules de respirer. L'enveloppement sonore donne à l'esprit le temps de prendre du recul et de dédramatiser les pressions du quotidien. Le goût de vivre réapparaît dans toute sa splendeur.

Tout l'ensemble de ce mouvement vise la tendresse d'une douce prise de conscience: l'éveil de l'intuition afin que l'esprit de l'auditeur puisse se ressouvenir de la réalité merveilleuse qui est la sienne; réalité qui s'offre à lui chaque jour mais qu'il prend souvent pour acquis en pensant qu'il s'agit d'une simple vie ordinaire.

Comme les trois autres mouvements qui composent l'album Vedana, cette troisième partie dure quinze minutes et se termine dans une atmosphère de tranquillité active (je veux dire non-passive). Cette conclusion laisse à l'auditeur le temps d'intégrer l'information sonore et de se laisser bercer dans les bras de l'harmonie.

4- Quatrième mouvement : Gratitude-Amour.

On se trouve maintenant en présence d'une immensité océanique. Des vagues de respect ouvrent le cœur à la majesté et à la beauté de l'univers. La fréquence A-432 (un élément fondamental des thérapeutes de l'Antiquité sur la Musique des Sphères) utilisée ici s'apparente à une forme Pythagoricienne de La 440. Selon l'observation du physicien Français Joël Sternheimer, cette tonalité correspond à la vibration de l'électron et recrée de nouvelles conditions de vie au-niveau subatomique. Il s'agit d'un son subtil mais au pouvoir de réharmonisation puissant.

Cette vibration génère la fréquence vibratoire du Rose Indien teinté de violet, couleur qui apparaît à chaque fois que ce genre de tonalité vibre dans l'espace sonore, peu importe sur quel instrument elle est jouée. Cette fréquence accompagne les sentiments de compassion et de spiritualité.

Il est intéressant de noter que selon la Théorie des Cinq Éléments dans l'ancienne médecine Chinoise, cette tonalité est connectée avec l'énergie du printemps, la renaissance, et au fort pouvoir créateur de l'amour inconditionnel.

Ce quatrième mouvement nous offre une musique beaucoup plus mélodique dont la fonction est de faire naître en nous la confiance et la certitude que la vie elle-même est amour, à chaque instant et en tout lieu.

L'occasion se présente d'introduire un instrument de nature romantique et « pastoral » comme le hautbois, apportant à la musique un caractère d'enracinement naturel.

Trois éléments sont harmoniquement intégrés dans ce mouvement : la reconnaissance, la considération (c'est-à-dire le respect pour la vie en général), et la transmutation. La musique porte l'auditeur à s'ouvrir à un plus grand sentiment du cœur, une sorte de vénération pour toute forme de vie, un enthousiasme qui l'exalte et qui élimine tous les programmes inconscients qui l'empêchent de vivre cette vie intense dont il rêve depuis toujours.